Camping After Valley

Since 2000
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La rosée du matin

Aller en bas 
AuteurMessage
Veronica Davis

avatar

Nombre de messages : 57
Love : Qui trouveras la clé de son coeur?
Date d'inscription : 06/07/2007

Carte d'Identification
Nom+Prénom: Davis Veronica
Terrain N.: 10
Amis/Ennemis:

MessageSujet: La rosée du matin   Dim 8 Juil - 17:33

Veronica venait d’enfiler un petit bikini noir très simple, mais pas moins sexy. La jeune demoiselle sortit avec aisance de la tente roulotte, magazine à la main. Elle avait l’intention de laisser les deux tourtereaux seuls quelques instants pour prendre un peu congé de sa meilleure amie qui l’avait supplier de venir avec elle. Pourquoi lui avait-elle demandé de l’accompagner? Elle se débrouillait très bien toute seule avec son petit ami! Avait-elle vraiment besoin de quelqu'un pour faire le chaperon? De toute manière, elle serait ici car ses parents l’ont obligé à quitter la maison pour quelques temps. Pourquoi? Elle n’en avait aucune idée, tout ce qu’elle ressentait pour ses parents pour le moment ce n’était qu’une grande haine, voilà tout. Et avec raison! Pourquoi l’aurait-ils chassé de la maison si ils l’aimaient? Vous avez raison, il n’y a aucune raison.
Enfin, ce matin Veronica avait l’intention de rester tranquille sur son transat de plastique blanc à se faire bronzer en lisant un magazine. Rien de bien compliquer, au contraire. Bon d’accord, j’ai peut-être oublié de mentionner le verre de tequila et la boite de cigarette placée à ses pieds, mais ça faisait partie de sa matinée de relaxation. C’était rendu assez habituel maintenant de se promener cigarette à la main. Disons que Veronica avait essayé beaucoup de chose depuis le début de son adolescence; la cigarette, certes, mais aussi quelques drogues et stupéfiants, ainsi qu’une bonne tonnes de boissons alcoolisées se rajoute sur cette liste. Il n’était pas rare qu’elle arrivait chez elle complètement saoule, droguée ou même les deux. Malgré tout, ses parents, bien trop occupé au travail, ne le remarquait même pas. Pour eux, leur fille unique était un modèle et un exemple à suivre pour les jeunes de son âge. La petite Veronica avait beau faire tout ce qu’elle pouvait pour attirer l’attention de ses parents, ceux-ci semblaient à peine remarquer sa présence. Depuis, elle cherche un peu d’amour ailleurs, puisque ses parents n’ont pas envie de lui en donner.
Enfin, La jolie jeune femme ouvrit son magazine question de se changer un peu les idées. Si ses parents l’avaient envoyé ici, elle n’avait aucune raison de ressentir de l’amour pour eux. Elle n’en avait plus aucune envie, ni même de se ronger les sangs en pensant à eux. C’était finit, ils l’avaient renvoyé? Et bien elle ne reviendrait pas, voilà sa décision. Lorsqu’elle prit une petite gorgée de sa Tequila, elle reçus une goutte sur sa main, puis une autre sur son bras et puis partout sur son corps, il commençait à pleuvoir. Veronica ragea, elle venait de s’installer! La jeune blondinette s’empressa de prendre ses affaires et de rentrer dans la roulotte.
-Quel temps de chien! Ragea t’elle entre ses dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wayne Miller

avatar

Nombre de messages : 5
Love : It's just a secret...
Date d'inscription : 08/07/2007

Carte d'Identification
Nom+Prénom: Miller Wayne
Terrain N.: 10
Amis/Ennemis:

MessageSujet: Re: La rosée du matin   Lun 9 Juil - 17:22

Les choses que l’on peut faire dans un camping peuvent être pour certains assez barbantes alors que pour d’autres, se retrouver près de la nature passer son temps dehors à ne rien faire peut être les meilleures vacances possibles et imaginables. Seulement ces gens là ne sont pas ici parce qu’ils ne supportent plus leur parents, ils ne sont pas ‘bizarres’ comme on l’a souvent fait remarqué Wayne, bref si ils sont là c’est parce qu’ils l’ont voulu. Dans un sens on peut dire que Wayne a voulu être là, c’est vrai, ce ne sont pas ces parents qui l’ont forcé à venir ici, mais les raisons qui l’ont poussé à partir de chez lui avec Evan ne sot pas mieux. Enfin bref, ce ne sont que des petits détails tous ces trucs, pas vrai?
Donc maintenant qu’il est là, il faut trouver quelque chose à faire. Pour une pile électrique qui ne tient pas vraiment en place, c’est l’endroit idéal pour se défouler, le truc c’est qu’on ne peut pas faire le tour du lac tous les jours, à la longue sa devient lassant. Et puis quand il était sortit de la tente ce matin, le temps n’avait pas l’air d’être super. Bon d’accord, le soleil était là, mais pour combien de temps? De vilains nuages venaient tout casser, et ils allaient bientôt finir par prendre la place de la petite boule jaune qui brillait au dessus de sa tête. il aurait pu choisir de rentrer, rester enfermé avec ses ‘colocataires’ et s’amuser à jouer quelques notes sur sa guitare, mais il n’en avait pas vraiment envie, en fait il voulait prendre l’air tout simplement. Et ce n’est pas un petit orage à la noix qui va le faire changer d’avis, il lui en faut un peu plus pour revenir sur ses choix.
Laissant ses mains se glisser doucement dans les poches de sa veste, Wayne finit par se mettre en route, marchant d’un pas tranquille pour finalement quitter la partie ‘habitation’ du camping. Pourtant, son petit tour ne dura pas bien longtemps. Les gros nuages gris avaient finit par gagner le petit match qu’ils menaient avec le soleil. Quelques gouttes vinrent s’écraser sur le sol, l’une d’entre elle arrêta sa course sur l’épaule du jeune homme. Bien, bien.. demi tour alors. Il revint à proximité de sa petite maison un peu avant que le déluge ne se mette à tomber, juste à temps pour voir une jeune blondinette rentrer dans la tente pour échapper aux gouttes. Apparemment il n’avait pas été le seul à vouloir prendre l’air. Mais bon comme lui, Veronica avait été un peu.. surprise par se changement de temps aussi rapide. Tant pis, il passerait sa journée à l’abri, dans un coin, tranquille. Evan serait sûrement occupé ailleurs, alors bon autant s’occuper tout seul.
Pas plus pressé que ça, Wayne entra enfin dans la tente, trempé. Voilà ce qui arrive quand on ne cherche pas à aller vite pour éviter de se faire tremper par un orage qui n’a pas l’air de vouloir se calmer. La jeune femme qui se trouvait là avait eu plus de chance que lui.

«C’est pas la meilleure journée pour prendre le soleil on dirait» dit-il en enlevant sa veste après un petit moment de silence. Pauvre veste… lui qui avait hésité à la prendre en voyant le beau soleil qu’il pouvait y avoir, pour une fois qu’il pense à la prendre. Il se tourna enfin posant son regard clair sur la jeune femme avant de s’asseoir dans un coin en face d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-links.forumotion.com/
Veronica Davis

avatar

Nombre de messages : 57
Love : Qui trouveras la clé de son coeur?
Date d'inscription : 06/07/2007

Carte d'Identification
Nom+Prénom: Davis Veronica
Terrain N.: 10
Amis/Ennemis:

MessageSujet: Re: La rosée du matin   Lun 9 Juil - 18:01

Veronica était ici la râleuse de service. C’était un de ses passes temps tout critiquer, toujours chialer. Elle aimait bien ça et aujourd’hui elle avait une bien bonne raison de critiquer le "beau" temps. C’est pourquoi elle allait en profiter. La jeune femme avait préparer sa journée et voilà qu’elle était à l’eau, c’est le cas de le dire.
La blondinette déposa ses affaires et prit une dernière gorgée de sa Tequila avant de la mettre sur une petite table. Petit, c’était bien dit, il y avait à peine assez de place pour y mettre une assiette. Enfin, se croyant seule elle tira discrètement une cigarette du paquet noir avec des avertissements tel que : Fumer endommage les poumons. Veronica s’en foutais bien, elle ne l’avait jamais lu et n’y portait aucune attention, ça lui faisait du bien voilà tout. Le reste on s’en fou! Voilà sa devise. La jeune femme chercha un briquet, mais n’en trouva pas. Elle voulait prendre des allumettes, seulement elle n’avait jamais aimé prendre ces petits bouts de bois et les frotter sur l’emballage. Elle avait toujours eu peur de se brûler, ce qui lui était déjà arriver une fois auparavant. Pendant deux semaines la jeune femme n’avait plus touché à un paquet de cigarette.
Encore une fois, la jeune femme ragea. Découragée, elle se rendit jusqu’à son sac de couchage en traînant les pieds. La blondinette empoigna un grand t-shirt appartenant à un des garçons et le mit par-dessus son maillot. Peu importe ce qu’ils allaient lui dire, comme elle le dit souvent, elle s’en fou bien. Que l’un d’eux ose venir lui dire que ça ne lui plaisait pas en face, elle n’était pas ceinture noire en karaté mais elle avait beaucoup de force, et un coup de talons hauts ne faisait pas beaucoup de bien.
Enfin, elle trouva ce qui ressemblait à un briquet. L’important c’est que des flammes en sorte non? Veronica se pencha pour prendre la cigarette qu’elle avait rageusement jeté parterre quelques minutes plus tôt et l’alluma. Elle put, à son grand plaisir en tiré une grande bouffée pour ensuite rejeter la fumé vers le plafond. La blondinette eut un grand sentiment de bien être.
Bien qu’elle se croyait seule, Wayne entra visiblement trempé. Veronica lui adressa un petit salut de la main avant de prendre une autre bouffée de cigarette.
Non, visiblement ce n’était pas une belle journée pour prendre un bain de soleil, le garçon avait bien raison. La jeune femme suivit ses déplacements du regard avant de faire un vigoureux non de la tête.
-Non, c’est vraiment laid. Ajouta t’elle avant de lui tendre son paquet de cigarette. T’en veux? Lui demanda la blonde avec un léger sourire.
Puis la jeune femme se contenta de s’asseoir devant lui. Elle n’espèrait pas entreprendre une grande conversation. Parfois le silence est de mise et c’est parfois la plus belle musique qu’on peut entendre et croyez moi, Veronica s’y connaît en musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wayne Miller

avatar

Nombre de messages : 5
Love : It's just a secret...
Date d'inscription : 08/07/2007

Carte d'Identification
Nom+Prénom: Miller Wayne
Terrain N.: 10
Amis/Ennemis:

MessageSujet: Re: La rosée du matin   Lun 9 Juil - 20:11

Il y a toujours un ou une râleuse dans un groupe de jeunes de toute façon. Wayne avait eu le temps de se rendre compte que la jeune femme était un peu râleuse sur les bords, mais bon il ne va rien lui n’est pas mal non plus quand il s’y met.
La jeune femme n’avait pas eu l’air de se rendre compte de sa présence. Il n’était rentré que peu de temps après elle, mais il avait préféré garder le silence, restant dans son coin sans rien dire. De toute façon, certaines fois le silence vaut mieux que des paroles inutiles. Il l’avait regardé faire son petite manège sans rien dire, esquissant un sourire des plus léger quand elle sortit d’une façon des plus discrète une cigarette de son paquet noir. Pourquoi vouloir se montrer si discrète ? Elle n’était pas la seule à fumer sur ce terrain, en fait ils devaient tous les faire, alors pourquoi chercher à être discrète? Question pas très importante, de toute façon il se fichait de la réponse. Elle finit par se diriger vers son sac de couchage, piquant au passage un t-shirt un peu trop grand pour être le sien. Oh mais attendez un peu… Il a déjà vu ce t-shirt quelque part, évidemment c’est le sien. Mais bon, n’étant pas du genre à vouloir provoquer quelqu’un (enfin si mais bon) il préféra ne rien dire, du moins pour le moment.
La jeune femme finit par revenir vers lui, ou du moins là où il se trouvait. Elle avait apparemment finit par trouver ce qu’elle cherchait, si seulement elle l’avait vu, elle aurait pu lui demander un briquet. Ca lui aurait éviter de râler et de farfouiller dans les affaires qui pouvaient traîner, mais bon, il n’avait pas eu la bonne idée de lui faire remarquer qu’il était là. Il avait finit par ‘partir’ de la pièce, si on peut dire ça, pour aller faire un tour du côté de ses affaires, juste histoire de récupérer un t-shirt pas trempé pour pouvoir changer le sien. Le jeune homme esquissa un petit sourire en entendant la réponse de Veronica. De toute façon c’est toujours au moment où on décide de prendre l’air que le temps lui, n’a pas l’air d’accord pour nous laisser faire. En tout cas là c’était ce qui était arrivé.
Il hésita un moment quand elle lui tendit son paquer de cigarettes, non pas qu’il n’en ai pas envie bien au contraire, mais il s’était mis dans la tête qu’il devrait finir par arrêter un jour ou l’autre… Bon ben, c’est pas aujourd’hui qu’il va arrêter, tant pis. Remerciant la jolie blondinette, il finit par enfin prendre une cigarette en lui adressant un joli sourire. Elle s’était assise en face de lui, le regardant sans rien dire. Elle avait raison, le silence peut parfois être la plus jolie des musique, il le sait aussi. Au moins ils ont un petit point commun, même si ce point commun restera sûrement inconnu de la jeune femme. Seul Evan sait que le jeune homme est un.. musicien, si on peut l’appeler comme ça. Mais bon ce n’est pas très important.
Il avait allumé sa cigarette, et après en avoir tiré une grande bouffée, il laissa son regard se perdre autour de lui. Lui qui pensait trouver Evan et Shannon… Il avait eu tort.
Il reposa son regard sur la jeune femme, regard quelque peu intriguer. Il était quand même assez tôt, et connaissant Evan il aurait dû être encore au lit, cependant son sac était vie tout comme celui de sa petite amie.

«Nos deux tourtereaux ont disparus?» Drôle de conversation, mais bon apparemment ni l’un ni l’autre n’avait l’air d’avoir envie de se perdre dans une conversation à n’en plus finir. Alors bon, c’est mieux que rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-links.forumotion.com/
Veronica Davis

avatar

Nombre de messages : 57
Love : Qui trouveras la clé de son coeur?
Date d'inscription : 06/07/2007

Carte d'Identification
Nom+Prénom: Davis Veronica
Terrain N.: 10
Amis/Ennemis:

MessageSujet: Re: La rosée du matin   Mer 11 Juil - 4:10

Confortablement assise en face du jeune homme, habillée que d’un t-shirt un peu grand pour elle qui appartenait à Wayne, la jeune femme regardait dehors d’un air absent. Il lui arrivait rarement de juste s’asseoir et réfléchir en fait, elle en avait horreur. Veronica détestait regarder le temps passer sans pouvoir l’arrêter, elle devait plutôt en profiter, sortir, bouger quoi! Ça lui prenait toujours quelque chose à faire. C’est pourquoi elle avait dans sa chambre, une incroyable pile de magazine entassé dans son garde-robe déjà pourtant bien remplis de vêtements.

Enfin, après avoir tiré une dernière longue bouffée de cigarette, elle écrasa celle-ci dans un cendrier qu’elle avait déposé là, la veille. La jeune femme replaça une mèche derrière son oreille. Elle aurait bien voulu sortir aujourd’hui. Son regard alla d’un arbre à son bras. Comme elle avait le teint pâle! Elle aurait aimé passé sa journée à lire des magasine et à se faire bronzer. Bien sur, il fallait que Veronica s’étende de la crème solaire 45 car elle prenait très facilement de vilains coups de soleil, en fait je dirais qu’elle n’a que ça. Après des journées de souffrances et un après-midi à "plumer ", ça finit par se transformer en un beau bronzage. Ne dit-on pas qu’il faut souffrir pour être belle? Veronica c’était approprié ce proverbe, bien qu’elle n’ait pas besoin de souffrir pour être ravissante.

La jeune femme fut tirée de ses rêveries par le son d’une voix. Celle de Wayne bien sur. Vraiment, la blondinette ne savait quoi répondre au jeune homme. Sa meilleure amie ne lui avait point fait par de ce qu’elle comptait faire aujourd’hui et à vrai dire, si elle lui avait dit, elle ne l’écoutait pas vraiment. Tous ses commérages et ses histoires avec son « chéri » lui étaient bien égale. D’ailleurs ça finissait toujours par un : « Tu devrais te trouver un petit ami et on pourrait faire des sorties à quatre! » suivit d’un petit gloussement. À quoi Veronica répondait toujours par un long soupir. Non, elle ne ferait pas les quatre cents coups pour se chercher un petit ami, l’amour la trouvera toute seule quand elle ne s’y attendra pas. Peut-être plus tôt que prévu? Elle n’en savait rien et d’ailleurs elle s’en foutait éperdument, pour l’instant elle profite de toutes les occasions qui se présentent à elle, changeant tout le temps de partenaire. Veronica s’ennuyait ses temps-ci car elle n’avait aucun partenaire, alors elle s’occupait à boire et à fumer.

Enfin, la blondinette chercha quoi répondre à Wayne et se contenta de lui sourire en haussant les épaules.

-Qui sais... Ils sont peut-être dans les bois?
Lui répondit-elle en se retenant d’éclater de rire. Visiblement, elle avait des idées un peu loufoques et c’est ce qui faisait son charme. Avec la jeune Veronica, personne ne sait à quoi s’attendre. La blonde regarda sa montre. Il était rendu midi et son estomac gargouillait bruyamment.
-Ta un p’tit creux? J’irais bien manger un bon hamburger chez Luke, ça te dit?
Lui demanda la jeune femme en s’excusant des gargouillis provenant de son ventre vide depuis la veille. Ça lui arrivait souvent de sauter le petit déjeuner se levant trop tard ou n’ayant simplement pas faim à une heure trop matinale.

(oups.. Désoler XD)


Dernière édition par le Mer 11 Juil - 5:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leah Spencer

avatar

Nombre de messages : 211
Love : Est-ce réciproque?
Date d'inscription : 02/07/2007

Carte d'Identification
Nom+Prénom: Leah Spencer
Terrain N.: #1
Amis/Ennemis:

MessageSujet: Re: La rosée du matin   Mer 11 Juil - 5:07

[Essaye de faire des pargraphes, les actions en italique et des paroles en gras s'il vous plait =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rosée du matin   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rosée du matin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rosée du Matin (Rateau 2006)
» point de rosée
» joke facile en ce samedi matin
» Sauces à la crème, rosée et Alfredo
» Ipomoea - Gloires du matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camping After Valley :: LE CAMPING :: Les Terrains :: Terrain 10-
Sauter vers: